Chapitre 10 : L’occupation, Deutscher Soldatenfriedhof

La région, zone majeure d’un front quasi-stable malgré de terribles et inutiles offensives, garde la mémoire de ces hommes tombés loin de chez eux : Français, Anglais, Néo-Zélandais, Portugais, Indiens... A Seclin, 1188 Allemands et 4 Russes dorment à jamais dans la terre du Mélantois. 

Juste derrière la Russie avec 11 millions de mobilisés sur une population totale de 64 millions d’habitants, l’Allemagne sera l’un des pays le plus touché en nombre de pertes humaines. 1 773 700 morts, 4 216 058 blessés, 1 152 800 prisonniers ou disparus, soit un total de perte de 7 142 558. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’offensive d’août / septembre 1914 a été la plus meurtrière de toute la guerre. Le Sanitätsbericht über das Deutsche Heer im Weltkriege 1914/1918 donne les chiffres suivants de perte pour l’armée allemande : en août 1914, 18 662 tués, et en septembre 25 894. Du côté français, on recense pour ces deux seuls premiers mois, 313 000 tués. Ces chiffres effroyables s’expliquent par une guerre de mouvement, où chaque armée souvent à découvert, encore alignée en longue file subit les ravages des armes modernes comme les mitrailleuses ou de l’artillerie. Le fantassin français porte encore le pantalon rouge garance et s’offre comme une cible facile.

Le cimetière allemand de Seclin compte 1188 tombes de soldats allemands et 4 tombes de soldats prisonniers russes. Ces derniers furent parqués à proximité de la Grande Place (place du général De Gaulle), et furent affectés entre autre à la coupe massive des arbres en forêt de Phalempin. Originaires de toutes les régions d’Allemagne, on dénombre pour 60% d’entre eux une mort suite à leur hospitalisation dans des hôpitaux militaires, 20 % sont réellement tombés sur les fronts de La Bassée ou Neuve-Chapelle. Le reste sont des administratifs en service d’appui à l’arrière du front. La
photographie d’époque comporte déjà la pierre monument toujours placée au centre de cet espace mortuaire. L’inscription est loin d’être pacifiste : « Celui qui est mort dans une juste guerre, repose, même en terre étrangère, dans la Patrie ».

Il s’agit d’un extrait d’une chanson de marche de 1813 écrite par Johann Methfessel. Son ton nationaliste exalté est à replacer dans le contexte de la guerre de libération de la Prusse sur les armées d’occupation française sous Napoléon Ier. Si le monument de Seclin semble sobre, d’autres avaient un caractère plus grandiose comme celui du cimetière de Lille Sud. Aujourd’hui détruite, cette œuvre monumentale de Otto Richter, étonnamment peintre de son état, figurait un soldat mort au champ d’honneur emporté par une Walkyrie montée sur un fougueux cheval.
De nos jours, les cimetières militaires allemands sont entretenus par la Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (V.D.K), une association créée dès 16 Décembre 1919 ; par son caractère civil et pacifiste, elle sera interdite par le régime nazi. Le cimetière seclinois connaîtra un aménagement dans les années 1930, mais les croix métalliques actuelles ne seront posées qu’en 1979.


Seclin et la guerre aérienne
Durant la Grande Guerre, Seclin ne connaitra aucun réel combat, sauf ceux qui, pour la première fois de l’histoire, se déroulèrent dans le ciel. 
Cette guerre va connaître une révolution technique sans précédent. Si à son commencement, les armées ressemblaient encore à celles des temps passés, avec de la cavalerie par exemple, les soldats qui la terminèrent avaient eu à subir les attaques aux gaz (Ypres 1915)  ou au lance-flamme, l’apparition des chars d’assaut (bataille de Cambrai) ou la peur d’être torpillé par les sous-marins.

Le premier combat aérien a lieu dès le 30 Octobre 1914. Comme la victoire est anglaise, la liesse de la population seclinoise est vite réprimée. Une comptabilité de 22 combats donne 13 victoires alliées contre 9 allemandes. Parmi les aviateurs qui connurent la gloire éphémère mais héroïque, tels de
nouveaux chevaliers, on notera qu’est enterré dans le carré allemand à Annoeullin : l’anglais Albert Ball. Tout juste âgé de 19 ans, il sera vainqueur 44 fois consécutives avant de décéder le 7 Mai 1917 lors d’un ultime combat avec Lothar von Richthofen, le frère du fameux «Baron Rouge», l’as de l’aviation allemande.


Autre héros, mais local, le capitaine Gaston Damelincourt, né en 1892 à Camphin en Carembault, remplit de nombreuses missions durant la guerre, mais il décéda prématurément en 1921 lors d’un accident pendant la Coupe Michelin d’aviation.
La configuration militaire du secteur de Seclin présente en de nombreux endroits de petits aérodromes.
A Seclin, il existait une aire entre Burgault et le Fort, elle fonctionnera d’ailleurs jusqu’en Octobre 1918.
D’autres terrains existaient dans les environs, comme à Tourmignies, Phalempin, à Gondecourt ou aux abords de la ferme de la Pouillerie à Houplin-Ancoisne.

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Ela Harwood (jeudi, 02 février 2017 00:48)


    Hey there! I've been following your site for a long time now and finally got the bravery to go ahead and give you a shout out from Dallas Texas! Just wanted to say keep up the great work!

  • #2

    Callie Hon (jeudi, 02 février 2017 22:34)


    Fantastic items from you, man. I've consider your stuff previous to and you're just too fantastic. I really like what you've bought here, really like what you're stating and the way in which by which you are saying it. You're making it entertaining and you still care for to stay it smart. I can not wait to read far more from you. That is actually a terrific web site.

  • #3

    Seclin Tourisme (vendredi, 03 février 2017 09:35)

    Thank you so much for your comment. We are searching any information aboutthis periode so if you have some let us know. If you don't share our article.
    And one if you come, we will make a guide tour for your team ! We have at Seclin a great WW1 museum dédicated to artillerie : www.fortseclin.com
    Have a good day :)

  • #4

    Ladawn Diep (dimanche, 05 février 2017 22:35)


    This blog was... how do I say it? Relevant!! Finally I have found something that helped me. Kudos!