Annick et Didier Boniface, au Fort de Seclin

Depuis qu' Échappée Belle a posé son regard sur notre belle région, il parait que des hobbits habitent dans un fort prés de Lille. Vous n'y croyez pas ? Lisez ce qui suit.

Didier et Annick Boniface, propriétaires du Fort de seclin
Didier et Annick Boniface, propriétaires du Fort de seclin

Qui sont-ils ? Les origines :

Trois générations ont investi cette fortification de la fin du XIXème siècle.  L’aventure commence avec Didier Boniface, le grand-père, alors qu’il avait à peine 15 ans. En vacances dans la Somme dans les années 60, il découvre une tranchée oubliée à l'occasion d’une partie de pêche. Curieux, il interroge les villageois. Ces derniers lui donnent des objets et des anecdotes. C’est le début de sa quête, et cela fait plus de 40 ans que cela dure. Sa femme, Annick, puis leurs enfants, se passionnent naturellement. Un jour ils décident de faire un musée et c'est en 1996 que la famille, émerveillée, découvre le Fort de Seclin.

 

Ou vivent-ils ? La restauration :

Un site dont personne ne voulait, oublié, isolé. Enserré dans une coque végétale dense et sombre, il en était même difficile d'imaginer l'architecture du site dans sa globalité.

La famille engage des travaux titanesques, les plans d'origine en main ils se lancent dans une campagne de remodelage des reliefs du Fort bouleversés au fil des années.

Il faut remettre d'équerre : les plaines, les glacis, les demi-lunes et clôturer.

Ces travaux aboutissent fin 2002.

 

Enfin le cadre devient propice à la restauration proprement dite. Des hectares de murs tagués sont sablés, et puis la brique c'est tellement plus chaleureux ! Il faut aussi poser des huisseries, elles ont toutes disparues ! Soit une vingtaine de portes et plus de 72 fenêtres. Les trottoirs et les chemins pavés sont aussi à refaire le temps, les transformations et les pillages les ont dégradés.

De manière générale aussi, la maçonnerie est à soigner. Des trous parsèment les façades et les soubassements. L'eau et le temps érodent les joints, si l'on n'y prenait garde avec déjà plus d'un siècle d'existence l'altération s’accélérerait.

 

Ce qu’ils partagent avec vous :

Une discrète cathédrale de briques au cœur d'une plaine de 100 hectares. Une architecture hors-norme entre ciel et terre, solidement ancrée dans le patrimoine régional.

Le Fort de Seclin est une pièce méconnue de l'histoire de la fortification et de la première guerre mondiale. Il est l'un des forts de 1873 construit pour la défense de Lille. Lieu stratégique depuis l'époque romaine, il était sur ​​le bord de la ligne de front dès 1914 et a été utilisé par l'armée jusqu'à une date récente. Il est le seul dans la région qui a encore tous ses bâtiments ce qui en fait un lieu unique pour apprécier l'architecture Séré de Rivières. C'est aussi une zone à l'écart des pesticides depuis plus d'un siècle. C'est un havre pour les animaux, insectes et flores que la famille préservent.

 

Le musée est dédié à l'histoire de la première guerre mondiale. La collection du musée qui se constitue depuis près de 40 ans est l'une des plus belles de France. Des pièces rares d'artilleries et d'hippomobiles représentatives de cette période de l'histoire sont à découvrir. 

Le site et la collection se font échos. Début août 1914, le 49 Bataillon de Chasseurs à pied, entièrement composé de gars du Nord. Puis un régiment bavarois l'occupa et approvisionna en hommes et en matériels le front couvrant le secteur d'Ypres à Arras en passant par Fromelles et Vimy. C'est le 16/17 octobre 1918 que le 6ème bataillon du King's Liverpool régiment, de la V armée britannique, le libéra après d'âpres combats. Les anglais l’utilisèrent comme hôpital de campagne et resteront à Seclin jusqu'en 1921.

 

Leur objectif :

A cette époque, la France possédait l'une des plus belles traditions équestres d'Europe dont l'apogée fut au début du XXème siècle suite aux campagnes de l'empire ; sa cavalerie était la plus fière, la plus nombreuse et la plus efficace, de plus elle était menée par des généraux hors pairs. Le musée retrace l'armée de 1870 à 1920, la collection est UNIQUE dans la région. Historiens et conservateurs chevronnés, ils partagent leur passion pour l'histoire avec le plus grand nombre dans un souci de préservation et de transmission.

Vous voulez visiter le Fort de Seclin ? C'est possible !

Didier, Annick et leurs enfants vous accueillent du 12 avril au 11 novembre, le week-end à 15h.
Durant le reste de l'année, les groupes sont accueillis sur rendez-vous à partir de 5 personnes du Lundi au Dimanche.
Tarifs : 6€ (enfants 6 à 15 ans : 4€). Durée : 2h.
Ouverture et fermeture des grilles peu avant et après 15h.
Fermé les jours fériés
www.fortseclin.com
03.20.97.14.18

©Photo Eric Pollet

 

Suivez Le Fort de Seclin sur Facebook

Cliquez ici pour aimer la page de La Paternité

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Écrire commentaire

Commentaires : 0