Emmerin

Un document de 1104 mentionne le village sous le nom de Amerin. Longtemps divisé en deux fiefs distincts, Emmerin, unifié en 1791, avait au 19e siècle une notoriété basée sur un corps de métier bien spécifique (les paveurs), mais aussi sur l’existence dans son sous-sol d’une vaste réserve en eau potable, nécessaire la salubrité de Lille et de sa métropole.

 

Emmerin présente une église Saint Barthélémy originale avec ses colonnes doriques ou son dais de procession. En se promenant dans son bois on peut rejoindre l’Espace Naturel de la Canteraine et le Parc Mosaïc tout proche.


Situation d'Emmerin