Seclin et son passé industriel : Charles Duport

A l’évocation des débuts de la filature seclinoise, un nom revient fréquemment : Charles Duport. Un nom familier puisqu’une rue porte son patronyme. Adjoint au maire,  il fut surtout l’un des premiers à installer en ville une filature moderne à l’anglaise. Mais à l’inverse d’autres entrepreneurs de la ville sa tombe est méconnue et semble abandonnée, le temps, la pluie et le vent effaçant son nom. Une destinée pourtant singulière que celle de cet homme.

 

Je dédie cet article à M. Eugène Ermé.

 

Lire la suite

Seclin et son passé industriel - La saga Delaune

Lire la suite

Seclin - Au temps des moulins (1ere partie)

Lire la suite

La Drève de Seclin

Lire la suite

Houplin-Ancoisne - Les tetes de poutres de l'eglise Saint Martin

« Un certain nombre d’églises de l’arrondissement de Lille présentent encore ces voûtes en berceau formées par des bardeaux ou feuillets, soit de chêne, soit d’autre bois, cloués sur les courbes de la charpente. Les extrémités de ces pièces de bois restées visibles à la naissance de la voûte sont souvent décorées de sculptures représentant des anges, des phylactères, des écussons, des têtes de saints, des figures grimaçantes, exécutés avec beaucoup d’originalité. Les amateurs d’antiquité sont à l’affût de ces petits objets d’art, que l’on appelle des têtes de poutre, lorsque l’on démolit une vieille église. Parmi les plus intéressants encore aujourd’hui conservés dans l’arrondissement de Lille, nous signalerons ceux de l’église d’Houplin qui sont sculptés avec beaucoup de finesse (…) ».

 

Mgr Deshaines – 1892 - Notices descriptives sur les objets mobiliers conservés dans les établissements publics de l’arrondissement de Lille

 

Lire la suite